dimanche 20 mars 2016

Vallée des sept châteaux - Äischdall, road trip au Luxembourg, en attendant le printemps

Vendredi 18 mars, grand soleil, pas de vent, un air de printemps : dis-donc quel dommage d'être au travail, demain c'est décidé on profite du beau temps pour aller faire une randonnée.

Samedi 19 mars, 93% d'humidité, 3°C, motivation 0% : non mais sérieusement, il arrive quand le printemps?! 

Du coup, nous avons opté pour une occupation n'incluant pas de mourir de froid dans la nature hostile mais sans pour autant nous enfermer avec un plaid et un thé. L'hiver, ça va bien 5 minutes!

Aussi, nous avons décidé de visiter la vallée des sept châteaux au Luxembourg.

Il s'agit d'un parcours très sympa, ponctué d'auto-tours (en fait, on relie les différents points du parcours en voiture et on peut choisir de faire une randonnée d'une heure ou deux à chaque étape... Il y a également une randonnée de 37 km pour faire le parcours totalement à pied, si vous êtes motivés.) et évidemment de châteaux :

1) Koerich 



2) Septfontaines 





3) et 4) Ansembourg (2 châteaux pour une quarantaine d'habitants, si ce n'est pas la belle vie!) 

5) Hollenfels 

 Armez-vous d'une bonne paire de chaussures pour accéder à la grotte sur le flanc du château et profiter de la superbe vue!



6) Schoenfels 


Des perces-neiges à perte de vue

Perce-neige

7) Mersch


 La plupart des châteaux ne sont visibles que de l'extérieur. Certains sont en rénovations, d'autres sont des bâtiments administratifs. Et dans le cas d'Ansembourg, c'était fermé samedi pour cause de tournage de film! C'est néanmoins une balade très agréable, qui permet de découvrir de très jolis paysages dans la campagne Luxembourgeoise! Il y a des coins parfaits pour pique-niquer en été... Je pense que c'est une promenade à proposer à mes futurs visiteurs.

Un petit conseil : équipez-vous d'un GPS, même si le parcours est bien indiqué "Äischdall, vallée des 7 châteaux", nous avons emprunté au moins 3 déviations à cause de travaux ou du tournage. Si vous ne connaissez pas le pays, ça peut être bien d'avoir un plan B pour se repérer! 


Si vous avez un petit creux le "chich kebab" de Mersch est vraiment très bon, c'est la première fois depuis des années que je mange un kebab qui ne soit pas gras, avec des produits très frais, plein de crudités... Bref, une bonne surprise. Il se situe juste à côté du château,  place saint Michel.

mercredi 9 mars 2016

Week-End à Gand/Gent



Je prends le temps de me poser un petit peu pour vous parler de mon week-end à Gand... qui j'espère marquera une nouvelle ère de rédaction d'article pour le blog ;) 

On commence a bien connaître la Belgique... Mais il  manquait Gand dans notre petite liste, et mon mari a toujours voulu y aller. Quand on s'est dit mercredi dernier que "ça suffit maintenant, y'en a marre on se barre", on a été au plus simple : ça fait des années qu'on en parle, il a suffit de quelques minutes pour se décider.
 

Tout d'abord, pour ceux qui cherche un hôtel pas trop cher* mais confortable avec un parking privé ET gratuit...  je vous conseille Europa Hotel A deux pas d'un arrêt de bus, à 30 minutes du quartier des musées ou du centre historique à pied, en longeant la Lys. C'est joli comme tout, ça serait dommage de prendre le bus, si vous aimez marcher! 

*comprendre: pas trop cher pour un hôtel dans une grande ville, avec un parking.

J'ai adoré cette escapade.
Gand partage un côté petite Venise avec Bruges puisqu'elle est traversée par la Lys et l'Escaut mais lui ressemble aussi par son architecture avec notamment des béguinages (des quartiers communautaires pour les femmes veuves ou célibataires ou des religieuses). On se promène dans une carte postale !
pourquoi prendre le bus?

Pour autant, la comparaison s'arrête là. La ville est très dynamique, très moderne, on y trouve énormément de petite boutique de designer, d'artisans de la mode... Le musée d'art contemporain est géant (et très photogénique)... Il  y a des flyers pour des expos, des concerts à tous les coins de rue. 

La ville fourmille de monde (en tout cas le samedi par beau temps ;) ), est très colorée. Bref, sous ses airs placides, on ne s'ennuie pas une seconde.

Nous avons visité le centre historique, la cathédrale, le beffroi (épargnez-vous les escaliers des premiers étages, c'est très casse-gueule quand on doit croiser des personnes en sens inverse. On voulait absolument monter à pied pour avoir "la récompense" de la belle vue, et bien, on est redescendu en ascenseur ! )... Regardez cette belle vue! 





Nous avons également beaucoup aimé le musée d'art contemporain (S.M.A.K). En plus, nous avons eu pour la première fois pu écouter quelqu'un parler  Esperanto dans une vidéo, c'était une expérience surprenante! Quelques photos, malheureusement, je n'ai pas pensé à noter les références des oeuvres, j'ai essayé de retrouver les infos sur le site du musée sans succès!
Michael Buthe

Installation très ludique, où les visiteurs ont la possibilité de placer des objets en plastique sur un retro-projecteur pour un résultat étonnant.
Cependant, il y  a quelques critiques à faire.

Amis vieux, au delà de 26 ans, l'entrée dans le moindre musée coûte 8 à 10€ : si vous voulez faire toutes les visites, prenez vraiment la carte pass de Gand pour 48h à 30€, elle sera vite rentabilisée. ça représente un budget d'autant plus important si l'on considère l'absence d'explication en plusieurs langues dans certains lieux. 

Par exemple le Beffroi... j'estime qu'à 10€ l'entrée, on peut se fendre d'un panneau explicatif, même résumé, sur l'histoire du dragon en une autre langue que le flamand (genre l'anglais, si ça fait vraiment trop mal au fondement d'écrire en français ou en allemand, qui rappelons-le sont tout de même les deux autres langues officielles du pays.). Ou alors, on fait moitié prix, pour moitié moins d'explication :D ? On n'a pas rencontré ce problème partout mais sur le principe, ça m'a un peu énervé.

De manière générale, considérez que la deuxième langue officielle de Gand est l'anglais : nous adressions aux gens en mytho-flamand (du luxembourgeois trafiqué ;) ) on  nous a répondu en flamand ou en anglais. Il y a juste à l'hôtel qu'une des réceptionnistes a parlé en français quand elle a enregistré ma carte d'identité. Autant dire que vu l'accueil linguistique, on n'a pas osé demander aux gens (enfin, aux professionnels du tourisme dont c'est un peu le métier d'être accueillant, ne mélangeons pas tout) de nous parler en français, même s'ils le peuvent/comprennent, ils n'en ont pas envie.

(Grand mystère belge : pourquoi le flamand n'est -il pas obligatoire en Wallonie?)

C'est la première fois qu'on sent une telle inimité envers le français dans la région flamande : cet "affrontement" communautaire/linguistique en Belgique me rend toujours un peu triste.

Ceci dit pas de quoi fouetter un chat :
on a adoré le séjour! ça ne nous a jamais bloqué, on parle plusieurs langues donc on trouve toujours un moyen de se débrouiller, et si les gens parlent doucement on comprend même le flamand. (oui bon d'accord, le contexte aide beaucoup, je ne me lancerais pas dans une discussion philosophique)(mais j'écouterais avec plaisir, j'adore les sonorités du flamand!) .

N'hésitez pas à visiter la ville, c'est vraiment très chouette, sur un ou deux jours en fonction de ce que vous voulez voir. C'est joli, agréable et dépaysant..
D'ailleurs, Gand est apparemment capitale européenne de la cuisine végétarienne avec le plus grand nombre de restaurants végétariens par habitant ! Peut-être est-ce une raison de plus pour s'y rendre? 



PS: avant qu'on me reproche une quelconque mauvaise foi : je trouve  totalement inadmissible qu'en France les professionnels du tourisme soit infoutu de s'exprimer autrement qu'en français compte tenu du chiffre d'affaire que représente le touriste étranger.